Courant d’Air #1802

thunder-jackson

Thunder Jackson, Guilty Party, 2017

« What exactly is a Thunder Jackson? » demande une voix au tout début du titre « Guilty Party« . En effet, qui est Thunder Jackson? La photo du post ci-dessus illustre bien le désir d’anonymat de ce duo prometteur dont la rencontre s’est produite dans un taxi… Composé d’un chanteur-compositeur d’Oklahoma (USA) et d’un compositeur-producteur de Cardiff, le groupe vient de sortir son premier titre « Guilty Party« .  Leur électro-pop aux allures vintage rappelle le très bon Gnarls Barkley et vous fera très probablement danser dans votre voiture, sous la douche et pourquoi pas au boulot. On a vraiment hâte de voir leur premier album sortir de terre et de s’en mettre plein les oreilles, très fort de préférence!

Big Scary, Double Darkness, 2016

Ce groupe australien formé à Melbourne en 2006 compte déjà trois albums dont le dernier intitulé « Animal » est sorti en 2016. Le duo composé de Tom Iansek et Joanna Syme distille une pop alternative aux influences rock garage. Le groupe a signé sur le lablel Barsuk et leur deuxième album « Not Art » a notamment remporté le « 2014 Australian Music Prize ». Leur dernier album dégage un univers dark tout comme la pochette mais chaque titre s’inscrit dans un style différent. Hip-hop, pop, rock, indie, ballades… Faites votre choix!

Superorganism, Something For Your M.I.N.D, 2017

Vous connaissez peut-être déjà mais je voulais leur réserver une place dans ce courant d’air depuis des semaines. Le collectif de Superorganism comprend huit membres venus entre autres de Londres, du Japon, d’Australie et de Nouvelle Zélande. Depuis la sortie de leur titre « Something for Your M.I.N.D » en février dernier, le collectif connaît un franc succès. Bien mérité. Ce morceau a été produit à Londres par sept des huit membres puis envoyé outre-Atlantique à leur collaboratrice Japonaise, Orono (17 ans),  basée dans le Maine aux Etats-Unis. Orono a alors écrit les paroles puis apposé sa voix avant de renvoyer ce qui s’avère être une petite bombe à ses copains. Au-delà de l’originalité du style de Superorganism, on peut aussi noter le côté déjanté du clip produit par Robert Strange mettant en scène une baleine qui crache des bananes dans un décor de papier coupé-collé. A voir! Le collectif a signé sur le fameux label Domino Records et la sortie de leur premier album est attendue pour mars 2019.

Akari, Island Boy, 2017

Jordan Taylor aussi connu sous le nom de Akari vient de sortir un tout nouvel EP intitulé « Lazyboy« . Vous comprendrez mieux pourquoi à l’écoute. Le producteur New Yorkais a troqué son talent de beatmaker pour celui de chanteur-compositeur. Il pose sa voix caverneuse de crooner dans un style (lo-fi) hip-hop sur des beats lents (« Lazyboy », vous vous souvenez?) aux influences jazzy. Un sacré mélange me direz-vous. Oui. Mais c’est très efficace comme sur le titre « Island boy« .

Clayjay, Make Me Feel Güd, 2016

Prodige de la production hip-hop dès son plus jeune âge (14 ans), Clayjay saute le pas et vient de sortir son tout premier EP intitulé « Güd« . Clayjay a voulu que son empreinte soit plus large qu’un simple assemblage de beats impersonnels et a préparé une banque de sons organiques considérable  qu’il a transformée au format MIDI. Indépendant, Clayjay est le seul maître à bord tant sur la partie musicale que visuelle et marketing. Le jeune artiste de 20 ans me rappelle un certain Diplo et notamment sur le morceau « Come Over« … J’ai écouté son EP en boucle ces derniers mois et j’ai eu beaucoup de mal à choisir un titre pour vous. Je vous conseille fortement d’emporter sa galette avec vous lors de vos voyages en train ou pour vos soirées ambiancées. 

J.Bernardt, Wicked Streets, 2017

Co-fondateur et guitariste du groupe indie-pop Balthazar, Jinte Deprez s’offre un tour en solo avec la sortie de son premier album intitulé « Running Days » en 2017. Plutôt électro-pop, J.Bernardt nous livre un album tiroir où l’on retrouve également des notes soul, hip-hop ou bien encore orientale comme sur « The Question ».  C’est le genre d’album qui s’écoute de la première à la dernière chanson et on en redemande. Je vous propose ici son titre « Wicked Streets » qui a titillé mes oreilles et attisé ma curiosité.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s