Courant d’Air #1803

mr-bouche-inrock

HER, Five Minutes, 2015

Le duo soul-pop Rennais composé de Victor Solf et de Simon Carpentier avait connu un franc succès avec la sortie de leur titre « Five Minutes« . Nous avons souhaité rendre hommage à ce groupe talentueux qui a tragiquement perdu un de ses membres fondateurs. Simon Carpentier est décédé d’un cancer en août dernier et laisse un grand vide derrière lui. Victor Solf continue de se produire en compagnie de Desmond Myers ami du groupe résidant à New York et doublure de Simon Carpentier. Victor Solf a confié sur les réseaux sociaux vouloir porter l’héritage du groupe aussi loin que possible pour honorer la mémoire de son défunt ami. Je vous laisse donc écouter ce magnifique titre joué dans le cadre d’un live au Moth Club à Londres.

Bad Sounds, Hot Head Chippenham, 2017

Bad Sounds est un groupe anglais et vient tout juste de sortir son EP intitulé « Mixtape One« . Difficile de résumer la musique de ce quintet par une simple influence Brit rock. Et oui parce qu’on peut aussi parler de pop, hip-hop, funk, dance, electro, etc. C’est un beau mélange mais on retrouvera souvent cette teinte groove et disco en toile de fond. A l’origine formé par Ewan et Callum Merrett, le groupe s’est progressivement étoffé avec les arrivées d’Olivia Dimery à la batterie, de Charlie Pitt à la guitare, puis de Sam Hunt à la basse. Ils ont signé sur le label Insanity Records et on vous fait découvrir leur titre « Hot Head Chippenham« .

Chastity Belt, Now different, 2017

Chastity Belt est un groupe exclusivement féminin dont le nom laisse transparaître une certaine retenue, pudeur ou encore un message de protestation au sujet de l’égalité des genres dans la société actuelle. Le groupe est composé de Julia Shapiro au chant et à la guitare (également membre du groupe Childbirth), Lydia Lund à la guitare, Annie Truscott à la basse et de Gretchen Grimm à la batterie. Restées sur un bilan plutôt mitigé suite à la sortie de leurs deux premiers albums, leur dernière opus « I Used To Spend So Much Time Alone » gagne en maturité. Fini les punchlines provocatrices de femmes émancipées qui croquent la vie à pleine dent. Je vous propose ici leur titre « Now Different » plutôt orienté indie mais qui ne doit pas être considéré comme représentatif de tout l’album. Je vous laisse aussi découvrir le clip décalé où on voit les membres du groupe dans un décor plage bretonne et accoutrées de jeans, vestes en cuir et cheveux au vent.

Suzi Wu, Taken Care Of, 2017

Suzi Wu est pour moi une des révélations de la fin 2017. Elle n’a que 19 ans et démontre déjà de grandes qualités. La jeune londonienne vient de sortir son premier EP « Teenage Witch » qui mérite clairement d’être écouté dans sa totalité pour prendre toute la mesure de son talent. Suzi Wu décrit la vie telle qu’elle est vécue à 19 ans « I’m too scared to live, too stoned to die » et dépeint l’hypocrisie de l’autorité parentale « Mama Papa love me, at least that what they say ». Un hip-hop bien léché aussi bien posé sur des beats électro que sur de l’acoustique. A suivre de très près…

Otzeki, True Love, 2017

Le duo anglais composé des cousins Mike et Joel vient de sortir son deuxième EP intitulé « Sun is Rising« . Ensemble ils ont monté le projet Discophorus et proposent une musique sensuelle aux influences blues sur fond d’électro-rock. En fait, un groupe alternatif qui nous rappelle étrangement « Her » dont je vous ai parlé un peu plus haut dans ce Courant d’Air. Le groupe est reconnu pour ses prestations scéniques. Si vous aimez ce que vous entendez ici vous aller adorer leurs lives. Voici pour vous « True Love« .

Knox Fortune, Help Myself, 2017

Knox Fortune est un producteur aussi connu sous le nom de Kevin Rhomberg et vient de prendre son envol dans une aventure solo. Après avoir entrepris le travail de l’ombre en produisant des artistes indie hip-hop tels que Joey Purp et Vic Mensa, il est sorti de son anonymat pour son featuring sur le titre « All Night » interprété par le très bon « Chance The Rapper« . Oui vous retrouverez des influences hip-hop dans son opus mais c’est surtout un album garage-indie-rock bien ficelé, envoutant et touchant que l’on écoute aisément sans être tenté de passer un titre.

Futuro Pelo, Swamp, 2017

Encore une petite perle! Futuro Pelo c’est tout simplement Benjamin Sportès, membre incontesté du fameux « Sporto Kantès« . Suite à sa rencontre avec le label Pain Surprises et en collaboration avec le label Délicieuse Musique, il a décidé de se lancer dans un nouveau projet et de créer Futuro Pelo. Que dire… Si vous avez dansé comme moi sur les tubes de Sporto Kantès « Lee » ou encore « Whistle« , vous n’allez pas changer vos bonnes habitudes sur ce nouveau projet. Une petite bombe électro pop aux rythmes entraînants qui vous donnera beaucoup de plaisir. Vivement le premier album!

NB: L’image choisie pour ce Courant d’Air représente la mascotte de Futuro Pelo. Ce petit bonhomme aux lèvres plus que pulpeuses le suit partout.

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s