The Creases. Popside down.

Depuis à peu près cinq ans maintenant, une scène pop se dégage clairement en Australie. Derrière les excellents DMA’s, une poignée de groupes essaye de faire son trou. C’est le cas de The Creases, le sujet du jour.

creases1-min

C’est à Brisbane, en plein milieu de la côte est australienne, que le groupe se forme en 2013. A l’origine, il y a Joe, Jarrod, une pizza, et un après-midi pluvieux passé à enregistrer des morceaux. Ils seront ensuite rejoints par Aimon et Gabe.

Les choses s’enchaînent assez vite pour la formation et c’est avec seulement quelques morceaux en poche qu’il commencent en 2014 à  faire le tour des festivals en Australie puis au Royaume-Uni. Le succès est au rendez-vous, et on leur propose alors des premières parties de prestige (Franz Ferdinand, ou bien les Jungle Giants, dont on parlait ici il y a peu).

Sur album, le groupe n’hésite pas à  proposer à la suite des morceaux conçus pour lever les stades (Is It Love), des hymnes remontés tout droit de la période brit-pop (At Last You Find), des refrains résolument 80’s (It’s Alright) ou bien des sonorités plus modernes (Impact).

Pour écouter leur excellent (sinon on n’en parlerait pas) premier album, Tremolow, sorti en 2017 sur le label australien Liberation Music,  rendez-vous là.

Et avec l’image, c’est ici:

Si vous souhaitez les suivre, rien de plus facile: Facebook, Twitter, Instagram, Youtube.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s